historique-maree-haute

Depuis 10 ans
nous construisons votre passion

  • 2003

    Serge Calvez construit un mini-transat 6.50 prototype en strip-planking sur plans Pierre Rolland. En parallèle, l’idée de lancer un nouveau mini de série mûrit … La réalité économique du marché, les impératifs de production et les objectifs de performance poussent Serge Calvez , « l’ébéniste de métier », à adopter le composite comme matériau de base

  • Décembre 2003

    Présenté au Nautic 2003, le Dingo 1, mini-transat 6.50 de série, sera le premier bateau de Marée Haute, créée officiellement en janvier 2004. Le 1er Dingo 1 navigue dès juin 2004 et sera classé mini-transat de série en août 2005.

  • 2005 - 2007

    Marée Haute construit en parallèle du Dingo 1, trois unités de 40 pieds destinés au marché japonais, des chars à voile en carbone/kevlar, et notamment celui du champion du monde 2007.

  • 2006

    le Yaka 6.50 (évolution croisière du Dingo 1) est présenté au salon du Grand Pavois à La Rochelle. Ce bateau offre des performances dignes d’un bateau de course au large tout en offrant un confort d’un bateau de croisière. Il est élu 3ème prix du bateau de l’année 2007. 10 exemplaires seront construits.

  • Décembre 2007

    Le D2, mini-transat 6.50 de série, est présenté au Nautic à Paris. Cette nouvelle carène à bouchain vif dessinée par Pierre Rolland, brille par ses résultats dès ses premières sorties et notamment par une 2ème place au scratch lors de la première étape de la course Les Sables – Les Açores 2008.

  • 2010

    le Django 7.70, un nouveau plan Pierre Rolland, est lancé. Élu voilier de l’année 2011, ce voilier confirme le chantier comme une des références dans le domaine des voiliers modernes de croisière rapide. Son volume intérieur mis en exergue par sa vision panoramique, sa polyvalence, son caractère marin et ses performances ont enthousiasmé le jury. Début 2014, une quarantaine d’exemplaires naviguent en France, en Europe, et voire plus loin.

    Marée Haute commence à produire les coques et ponts du Pabouk en sous-traitance pour son concepteur, Antoine Carmichaël.

  • Décembre 2012

    Le Django 6.70, dérivé de la carène du D2, est présenté pour la première fois au Nautic de Paris. Ce voilier de croisière, issu de la course au large offre des performances stupéfiantes pour sa longueur, tout en permettant la croisière côtière et hauturière grâce à ses capacités marines, son confort intérieur et la capacité à échouer. Les journalistes européens ne s’y sont pas trompés en le nominant pour l’élection du « European Yacht of the Year 2014». Début 2014, déjà 6 exemplaires ont été produits et naviguent en France, en Angleterre et en Allemagne.

  • 2013

    Marée Haute a souhaité, en accord avec l’association des propriétaires de D2, offrir une mise à jour au D2 par une version optimisée nommée D2V2. Le gréement et l’accastillage ont été revus dans le cadre de la jauge série de la Classe Mini. 13 exemplaires naviguent depuis l’été 2013.

    Marée Haute décide de franchir un cap en proposant une gamme complète de voiliers de croisière, en allant du Django 6.70 au Django 12.70, en passant par le célèbre Django 7.70 et le nouveau venu, le Django 9.80.

  • 2014

    Les premiers exemplaires des Django 9.80 et 12.70 vendus, l’équipe Marée Haute lance la production des moules de ces voiliers. Cette année 2014, Marée Haute fête ses 10 ans d’existence et les 100 unités construites.